Accueil » Isolation Phonique » Diminuer les bruits vibratoires

Lorsqu’on est chez soi, l’on souhaite profiter d’un bon niveau de confort et non être gêné par des bruits incommodants à longueur de temps. C’est notamment pour cela que bon nombre de foyers choisissent de réaliser des travaux d’isolation acoustique. Cela permet à la fois de réduire les bruits vibratoires et d’améliorer le confort sonore, tant pour l’isolation des bruits extérieurs que pour les bruits entre les logements. D’ailleurs, l’on retrouve actuellement de nombreuses solutions d’isolation efficace proposées à cet effet.

D’où viennent les bruits ?

Sur les chantiers, on entend diverses sources de bruits, ils peuvent être aériens, émis par une source extérieure avec la construction ou solidiens, qui se raccorde aux vibrations de la construction. Dans les logements déjà existants, les bruits aériens se propagent dans l’air et font vibrer les parois de la maison tandis que les bruits solidiens se remarquent dans les bruits d’équipements, qu’ils soient collectifs comme une chaufferie ou individuels comme le bruit de la chasse d’eau par exemple.

Pour éviter de subir ces bruits inconfortables, il convient d’opter pour une bonne isolation acoustique. Là encore, quelques règles sont à respecter. En effet, un niveau d’isolation de près de 58 dB est imposé aux nouvelles constructions et une isolation de 53 dB est à respecter pour les logements déjà existants jouxtant d’autres propriétés.

isolation acoustique

Les solutions d’isolation acoustique

L’on note diverses solutions qui permettent de disposer d’un meilleur confort sonore, tant pour l’isolation des bruits extérieurs que pour les bruits entre logements. Ceux qui ont l’âme d’un bricoleur pourront s’essayer à faire eux-mêmes les travaux, mais l’on conseille toutefois de faire appel à des professionnels dans le domaine qui sauront mieux identifier le problème et y remédier avec des mesures efficaces. Ils sauront également quel est le matériau isolant le plus performant qui s’adaptera à chacune des habitations, en réponse aux attentes des occupants et selon la configuration de chaque maison.

Les solutions d’isolation pour le sol

Le choix des matériaux isolants est important, car le niveau d’isolation acoustique de l’habitation va dépendre de leurs performances. Les matériaux denses et durs comme le verre, le béton ou la pierre rendent des niveaux sonores élevés tandis que les matériaux poreux comme la mousse ou les produits perforés tels que les panneaux de bois ou le plâtre absorbent mieux les bruits. Ainsi, pour disposer d’une bonne isolation pour le sol, l’on conseille d’opter pour un revêtement souple et élastique comme les moquettes ou les tapis en rouleaux ou en dalles qui promettent de bonnes performances acoustiques.

Les matériaux durs peuvent être rehaussés d’une sous-couche résiliente et alvéolaire afin de la rendre plus souple. Le carrelage sur sous-couche présente alors une sous-couche de caoutchouc intercalée entre la sous-couche résiliente et le carrelage ce qui promet moins de bruits. L’on peut refaire le même exercice pour le parquet ou pour tout autre revêtement isolant. L’idée est de réduire au mieux les bruits vibratoires. Enfin, il faut savoir que des revêtements usés altèrent l’efficacité acoustique, ce qui fait qu’avant d’entreprendre tout type de travaux sur le sol, il convient de faire appel aux lumières d’un spécialiste qui saura que faire.

Les solutions d’isolation pour les murs et le plafond

Pour profiter d’une isolation complète des murs, il faut s’atteler à l’application d’un enduit isolant sur l’ensemble des parois et pas seulement sur les parois de séparation. Selon leur constitution, les murs peuvent conduire ou stopper les bruits, c’est pour cela qu’il est intéressant d’installer des éléments absorbants entre les parois, car cela va améliorer l’acoustique et réduire les nuisances sonores. La laine de roche compressée est notamment indiquée pour les parois creuses qui laissent filtrer les bruits. Pour le plafond, le mieux est d’opter pour des matériaux légers et efficaces comme le plafond acoustique. Il se constitue de dalles isolantes fixées avec des vis ou le double plafond (faux plafond) qui se présente comme une ossature qui vient soutenir des panneaux rigides intercalés par des matériaux isolants.

Les solutions d’isolation pour les portes et fenêtres

Avant de renforcer l’isolation des portes et des fenêtres, il convient de revoir l’isolation de la façade et des entrées d’air. En effet, une seule petite brèche dans la construction peut suffire à faire entrer les bruits. Une fois que tous les trous ont été bouchés, l’on peut enfin s’atteler à l’isolation des ouvertures. Pour les portes, l’on conseille d’opter pour des modèles qui intègrent des matériaux spécifiques comme la mousse qui augmente leurs performances acoustiques. Pour ce qui est des fenêtres, les modèles à double vitrage sont parfaits, car ils empêchent les bruits vibratoires de s’insinuer dans la maison. Ceux qui souhaitent profiter d’un haut niveau d’isolation pourront rehausser le double vitrage avec des films acoustiques. Enfin, pour les volets roulants, il est impératif de poser des absorbants et des isolants acoustiques qui vont limiter le passage des bruits.

Les travaux de cette envergure peuvent être réalisés par soi-même si l’on possède quelques connaissances en la matière. Néanmoins, il parait plus judicieux de faire appel à un acousticien ou un architecte spécialisé dans le domaine qui pourra réaliser les travaux suivant les normes en vigueur. En choisissant de diminuer les bruits vibratoires, l’on peut aisément profiter d’un meilleur confort sonore et d’une meilleure qualité de vie.

Mots-clés :
© 2013 www.isolation-france.fr | mentions légales | Contact