Accueil » Isolation Thermique » La réglementation thermique à connaitre pour l’isolation d’une toiture

Les foyers qui souhaitent économiser de l’argent et de l’énergie peuvent isoler les combles. Une réglementation thermique est toutefois en vigueur que ce soit pour les bâtiments anciens ou les logements neufs. Pour les bâtiments anciens, on sera moins exigeant car il peut être beaucoup plus compliqué de réaliser les travaux que sur du neuf (manque de place, nécessité de sur-élévation, ou de pousser les murs !). Pour le neuf, les normes évoluent chaque année ou presque, en même temps que les technologies. L’idée est d’arrivée au bâtiment à énergie positive d’ici 2020.

Des règlements différents en fonction des combles

Pour les logements qui existent depuis plusieurs années, il faudra se diriger vers des valeurs de résistances thermiques minimales : 4 m2;.K/W pour des combles aménagés contre 4.5m².K/W s’ils n’ont aucune utilité. Cette réglementation a vu le jour le 3 Mai 2007. Si les chiffres sont respectés, le foyer est en mesure de jouir d’un crédit d’impôt. Les travaux devront être réalisés dans une ancienne demeure, mais à destination d’un logement principal. De plus, l’entreprise en charge des modifications au niveau de l’isolation sera invitée à bénéficier de la qualification RGE en ce qui concerne la fourniture ainsi que la pose.

Contrairement aux idées reçues, les logements neufs nécessitent eux aussi le respect de quelques normes. Certes, les travaux sont moins conséquents puisque les bâtiments érigés ces dernières années ont tendance à être en adéquation avec la RT 2012.

Respecter les normes pour bénéficier d’un crédit d’impôt

Depuis trois ans, le gouvernement a mis en place une réglementation supérieure concernant l’isolation de la toiture puisque les immeubles et les maisons devront être considérés comme des bâtiments à basse consommation. L’objectif premier consiste à réduire le plus possible les dépenses énergétiques. Par conséquent, ces demeures doivent impérativement ne pas dépasser 50kWh/m².an en moyenne. Ce n’est pas la seule exigence, les foyers devront présenter un coefficient bioclimatique Bbiomax tout en assurant un véritable confort à l’ensemble des occupants.

Des règles sont aussi au rendez-vous pour la toiture

L’isolation n’est pas aussi anodine puisque plusieurs règles sont en vigueur et il est nécessaire de les suivre surtout si le but premier s’articule autour d’un crédit d’impôt. La toiture est également impactée par des lois et les normes. Voir cet article pour apprendre les différentes règles dédiées aux travaux liés par exemple à une fenêtre de toit. Malheureusement, il ne suffit pas de la poser, il faudra impérativement être en adéquation avec les articles 675 et 680 énoncés par le Code civil.

Suivre l’ensemble de ces directives peut s’avérer complexe, mais l’issue est tout de même bénéfique pour les ménages. Ils sont en mesure de jouir d’un crédit d’impôt, d’une TVA réduite et d’un financement rythmé par un prêt à Taux Zéro. Ce sont donc de nombreuses économies en perspectives. Ces règles de pose de fenêtres de toit ne sont pas uniquement faites pour bénéficier d’un crédit d’impôts, mais aussi pour améliorer votre confort thermique. Un Velux mal posé laissera passer le vent par les côtés, voire même la pluie !

© 2016 www.isolation-france.fr | mentions légales | Contact
ok