Accueil » Isolation Phonique » Isolation sonore d’un plafond

Ne serait-ce que pour étouffer les bruits de la pluie sur le toit et ceux de l’étage d’au-dessus, il est souvent nécessaire de doter le plafond d’une bonne isolation phonique. Pour cela, plusieurs matériaux sont disponibles sur le marché pour s’acquitter avec élégance et efficacité de cette tache.

 Isolation phonique avec la laine de verre

La laine de verre est le matériau d’isolation par excellence, que ce soit en isolation thermique et surtout en isolation phonique. Elle est obtenue à partir de la fusion du sable mélangé avec des fondants comme le calcaire et la dolomie, entre autres, pour obtenir de fibres très fines après divers traitements. Son pouvoir d’absorption des sons est excellent quelles que soient leurs sources. Son conditionnement sous forme de rouleaux, de flocons ou de panneaux facilite son transport et sa mise en œuvre. Elle est souple et légère et s’adapte à toute configuration et peut être facilement posée en hauteur sans distinction de forme. La laine de verre est également facile à stocker puisqu’elle peut être compressée jusqu’à 80% de son volume initial.

Isolation phonique avec la laine de roche

Ce matériau d’isolation est obtenu par la fusion à très haute température du basalte. Le produit est ensuite réduit en fibres à travers des roues lancées à très grande vitesse. La laine de roche peut être conditionnée sous forme de flocons, en rouleaux ou en panneaux de diverses dimensions. Son grand pouvoir d’isolation sonore et d’absorption phonique en fait également un matériau de choix pour l’isolation phonique d’un plafond que ce soit contre les bruits aériens, les bruits de proximité ou les bruits d’impact.

Le mode d’emploi

isolation plafond

La mise en œuvre de ces deux laines est pratiquement similaire. Chacune peut-être facilement collée entre les deux parois d’un plafond, entre les solives. Pour l’isolation d’un plafond de comble, le fait que la surface à traiter soit en pente ou en une courbe quelconque importe peu puisque la laine peut épouser n’importe quelle forme. Pour une meilleure isolation, il est conseillé d’étaler deux couches croisées en veillant à ce que la couche la plus basse ait sa face pare-vapeur tournée vers le bas. Pour la couche supérieure il est préférable d’ôter la couche pare-vapeur pour permettre une meilleure ventilation. L’épaisseur de la couche d’isolation phonique dépendra de la performance souhaitée, mais en général, elle a la même valeur que celle des solives.

 Laine de verre ou laine de roche, tout n’est plus alors que question de choix personnel !

© 2012 www.isolation-france.fr | mentions légales | Contact
ok