Accueil » Isolation Phonique » Comment améliorer son isolation phonique

Lorsqu’on fait construire sa maison ou lorsqu’on la rénove, on prête une attention singulière à tout ce qui touche à l’isolation, notamment l’isolation phonique.

Identifier le bruit

Il est important, avant toutes choses, d’identifier quel type de bruit occasionne la ou les troubles : en effet, de la nature des bruits dépend le diagnostic et la solution adéquate. Les bruits peuvent être aériens, bruits d’intérieur, bruits d’équipement, bruits d’impact). Ensuite, il faut repérer les origines et les sources de ces bruits et savoir comment ils sont transmis et véhiculés dans l’habitation (par les murs ? Le toit ? Le sol ?).

Améliorer son isolation

acoustiqueAprès, il est recommandé de faire appel à un professionnel (un acousticien par exemple) qui fera une expertise et un diagnostic complet : il évaluera la densité des bruits perçus et pourra définir le niveau maximum que tel ou tel bruit peut atteindre. Il pourra aussi identifier la nature des parois à traiter (l’isolation contre le bruit n’est pas la même si la paroi est un parpaing, une brique creuse, du béton, une cloison en Placoplatre, etc.). A partir de ce premier constat, il saura déjà orienter le client vers telle out elle solution.

Ces étapes sont primordiales pour assurer une isolation phonique optimale : il n’existe pas une seule et unique solution mais davantage des solutions adaptées à chaque cas.

En règle générale, on choisit un isolant à structure poreuse pour piéger et emprisonner le bruit afin d’amortir son impact dans l’habitation. La structure d’isolation phonique sera assez souple pour jouer ce rôle de « récepteur » de bruits et ne même temps, être assez rigide pour bien adhérer aux parois.

Un bon isolant phonique se décide en fonction d’une habitation et chaque maison est unique, l’acoustique l’est également et l’application d’une solution isolante phonique requiert des exigences singulières : c’est pourquoi le soutien d’un professionnel est essentiel car il proposera des produits dont les performances ont été évaluées et testées, des produits agréés, de qualité et faisant autorité.

Enfin, l’isolation phonique peut aussi provenir du type de vitrage utilisé (la norme en maison BBC est le double vitrage voire le triple vitrage) mais il est important de vérifier l’état des joints pour une isolation acoustique efficace.

En somme, pour une isolation phonique idéale, il faut veiller avec attention à la provenance desdits bruits car ces derniers entrent par les points faibles que représentent une prote d’entrée, des fenêtres, une prise d’air en façade mais aussi des coffre de volets roulants ou encore une toiture défaillante avec conduit ouvert de cheminée ou combles mal isolées.

© 2012 www.isolation-france.fr | mentions légales | Contact
ok